samedi 28 janvier 2017

Fondapol.org publie « LA RÉPUBLIQUE DES ENTREPRENEURS », une note sur le rôle de la PI dans la la création nationale de richesse

Nous portons à votre connaissance  « LA RÉPUBLIQUE DES ENTREPRENEURS », une note publiée très récemment par la Fondation pour l’Innovation Politique (fondapol.org), qui traite des questions de mesure de la création de richesse dans notre économie modifiée en profondeur par le numérique, une révolution en trois phases qui va transformer très rapidement l’ensemble des secteurs marchands.
Notamment elle introduit un nouveau concept, l’utilité mesurable, apparu du fait des pratiques du numérique, en rupture totale avec tous les concepts économiques connus et issus de l’ère industrielle. Pour les auteurs, ce concept permet de rendre compte désormais d’une dynamique économique forte de création de richesse, fondée sur la relation triptyque entre travail, capital et utilité.

La question que l’on peut alors se poser est alors la suivante : quel lien existe entre l’utilité ainsi définie et l'innovation partagée dans les entreprises? Pierre Ollivier, Vice-Président d'X-Propriété Intellectuelle et ancien Vice-Président d'X-Open Innovation, a pour cela participé à la rédaction de cette note.

La note part du constat que « la politique de l’innovation en France révèle un manque de vision collective. Les experts sont démunis pour comprendre les transformations en cours. Tout cela leur impose de revenir aux mécanismes microéconomiques de ces transformations, qui ne se résument ni à la numérisation des entreprises, ni à l’ubérisation ou aux systèmes collaboratifs. »

Elle propose ensuite une réponse pour retrouver une vision collective forte et efficace, une sorte de plan stratégique 3.0. Puis elle offre des pistes d’action sous forme d’esquisses avec quatre propositions d’action pour une « République des entrepreneurs »:
    •     Un tableau de bord efficace de la création d’emplois.
    •    Un dispositif de valorisation des contributions (licence de réciprocité à double détente, le #FairlyShare).
    •    Développer et valoriser la propriété intellectuelle des startups.
    •    Un nouvel outil fiscal fondé sur la propriété intellectuelle et visant les plateformes transnationales, vecteurs puissants de la transformation de l’économie.

La note est écrite par un collectif d’entrepreneurs animé par Vincent Lorphelin, co-président de l’Institut de l’iconomie et fondateur de Venture Patents. Ce collectif est composé de 
– Arnaud Katz, cofondateur de Bird Office;
– Bertrand Galley, cofondateur de Product-Live ;
– Christian Saint-Étienne, économiste, coprésident de l’Institut de l’iconomie ;
– Clément Le Fournis, cofondateur d’Agriconomie ;
– Cyrille Le Floch, cofondateur de Qowisio ;
– François Pacot, fondateur de Royal Cactus
– Francis Jacq, philosophe, membre de l’Institut de l’iconomie ;
– Geoffroy Guigou, cofondateur de Younited Credit (ex-Prêt d’union) ;
– Gervais Johanet, fondateur d’Adonis Partners ;
– Grégory Gazagne, Executive Vice President EMEA chez Criteo ;
– Guilhem Miranda, fondateur de FlyOverGreen ;
– Hugues Chevalier, fondateur de Chevalier Conseil, membre de l’Institut de
l’iconomie ;
– Idris Hassim, cofondateur de LuckyLoc ;
– Jean-David Chamboredon, coprésident de France Digitale ;
– Jean-Marc Béguin, inspecteur général honoraire à l’Insee, membre de
l’Institut de l’iconomie ;
– Jean-René Boidron, fondateur de Kameleoon ;
– Jérôme Boyé, fondateur de Tecbak ;
– Michel Bauwens, fondateur de la Peer to Peer Foundation ;
– Michel Volle, économiste et historien, coprésident de l’Institut de l’iconomie ; – Mehdi Houas, cofondateur de Talan ;
– Nicolas d’Audiffret, cofondateur d’A Little Market ;
– Pauline Laigneau, fondatrice de Gemmyo ;
– Pierre-Henri Deballon, fondateur de Weezevent ;
– Pierre Ollivier, cofondateur de Winnotek ;
– Philippe Hayat, cofondateur de Serena Capital ;
– Philippe Honigman, fondateur de Ftopia
.

http://www.fondapol.org/etude/vincent-lorphelin-la-republique-des-entrepreneurs/


mercredi 25 janvier 2017

Les achats innovants passent par la gouvernance de la propriété intellectuelle

Le Cigref a publié les « Cahiers du Club Achats CIGREF », étude 2016 [1].

Au menu des 25 pages de l'étude, trois chapitres
  1. "La démarche d’achats innovants"
  2. "Les achats de prestations intellectuelles en freelance"
  3. "Les contrats Cloud" 
Le premier chapitre évoque la problématique de la nécessaire confiance entre une entreprise et une PME inovante / startup :
  • "l'entreprise cliente doit encadrer cette confiance avec des processus permettant de maîtriser le fournisseur et de l’accompagner, notamment économiquement", [alors que ]
  • "le Business Model des PME et startups (...) peut entrer en collision avec celui de l’entreprise cliente".
On pourrait ajouter la problématique du partage de la valeur portée par l'innovation et de sa nécessaire protection : une démarche d'achats innovants passe par une gouvernance de la propriété intellectuelle en relations d'affaires [2].


[1] Sur le site du Cigref, Les « Cahiers du Club Achats CIGREF », étude 2016
[2] Gouvernance de la propriété intellectuelle en relation d'affaires 

dimanche 22 janvier 2017

Le near space écology : nouveaux métiers et opportunités business

Dans le near-space indispensable aux activités terrestres (télécommunications, internet, sécurité, climatologie, météorologie…), "une véritable [pollution] en chaîne s’est amorcée : même si l’activité spatiale s’arrêtait totalement demain, le nombre des [débris] orbitaux continuerait de croître sous l’effet des collisions mutuelles (syndrome de Kessler)".

Orbital Debris Graphics - LEO - Source Nasa


On entend souvent que 50 % des métiers qui seront exercés par les jeunes collégien(ne)s d'aujourd'hui n'existent pas encore.

En voici un, celui   d' éboueur de l’espace.

Mais également, on peut s'attendre à l'émergence d'un nouveau champ pour la création de startups, que l'on peut désigner par near-space ecology [2]


[1] Sur site du CNES  recension de  "Pollution spatiale - l’État d'urgence", par Christophe Bonnal, expert sénior à la direction des lanceurs du CNES, Belin, 2016

[2] Pour une introduction au near-space écology : Site  https://debris-spatiaux.cnes.fr/fr

vendredi 20 janvier 2017

Un X 76, "DSI de l'Année", édition 2017

Nos plus vives félicitations à notre camarade Pascal Viginier (76) [1], DSI groupe d’Orange,  pour son Prix "DSI Transformation grand compte" décerné lors de la 18ème édition de "DSI de l'Année" organisée par la revue IT for Business  [2]


En 2012, Bernard Duverneuil (83) [3], DSI d'Essilor et actuel président du Cigref, avait été DSI de l'année (Grand prix).

[1] Profil de Pascal Viginier sur LinkedIn
[2] IT for Business dévoile le palmarès de la 18e édition du « DSI de l’année », presse, 19/01/2017
[3] Profile de Bernard Duverneuil sur LinkedIn

Sur ce site :
Un X 97, "Entrepreneur d’Intérêt Général"

lundi 16 janvier 2017

Sécurité vs innovation, ouverture et frugalité

Lors de la présentation du projet Personal MOOC, un service numérique d'édition de module de formation en ligne ouvert à tous [1], au Directeur sourcing IT et au CTO & Group Chief Information Security Officer d'un opérateur d'importance vitale (OIV), plusieurs questions ont été posées, non sur le caractère innovant, mais sur la sécurité, maintenabilité et évolutivité du service.

En effet, il s'agissait d'éprouver la portée des méthodes multi-speed IT [2] sous lesquelles le Personal MOOC a été développé en open innovation en 5 semaines au tout début de l'an I des MOOC en France [3], mais dans le cadre d'une association, ce qui n'est pas du tout le même contexte qu'un OIV.

La sécurité, maintenabilité et évolutivité ont été adressées avec une perspective technique,  opérationnelle et contractuelle.

Les engagements de sécurité, maintenabilité et évolutivité du service Personal MOOC sont définis et convenus avec les utilisateurs de façon implicite et explicite par 
  • la transparence et la frugalité de l'architecture du Personal MOOC,
  • la publication du code développé et de sa conception [4],
  • le langage, HTML5, standard, et utilisé nativement avec un éditeur de code robuste (W3schools) [5],
  • la licence open source CeCILL du code développé,
  • les conditions générales d'utilisation (CGU) du service Blogger, une des plateformes de production du Personal MOOC.


[1] Le Personal MOOC, un Minimum Viable Product,  a été élu  Trophée IT Innovation Forum 5 par les membres d'une association de responsables informatiques (CRIP)
 Minimum Viable Product, notion popularisée par Eric Ries dans son ouvrage Lean Startup. Sur ce site, Un exemple d'innovation frugale, le Personal MOOC
[2] Multi-speed IT est une formule émergente sur le marché pour désigner la cible de transformation de la DSI pour entrer dans l'ère numérique.
"De la fonction informatique bimode au multi-speed IT", MOOC-Pitch, Dô-Khac Decision
[3] Journal du projet  Donner le sens et le goût des maths au collège
[4] Coder un quiz interactif en HTLM5  http://cell003.organic-mooc.eu
[5] Éditeur de W3Schools