lundi 27 juillet 2015

"Comment les régions peuvent-elles contribuer à la dynamique des start-ups et PME innovantes ?" - Synthèse des débats

Compte rendu de la Table Ronde de l'Open Innovation du 20 mai 2015, sur le thème :

"Comment les régions peuvent-elles contribuer à la dynamique des start-ups et PME innovantes ?"

La table ronde a fait l’objet de 3 pitchs suivi d’une discussion de tous les participants. Les thèmes abordés: les éco-systèmes entrepreneuriaux nécessaires à la valorisation des innovations, le lancement d'innovations sur des niches régionales, les deals entre PME innovantes directement en région, le coût des modèles foisonnants de création d’écosystèmes régionaux.

Pitch n°1
>> Guy Pignolet de Pluton Sainte Rose
Professeur et chercheur à la Réunion sur le transport d’énergie sans fil. L’objectif est de capter l’électricité en orbite, envoyer un faisceau d’hyperfréquence pendant les éclipses. 200 chercheurs travaillent là-dessus dans le monde.
Stratégie de maintien régional d’une recherche fondamentale de haut niveau :
  • “ effet tunnel” : utiliser les régions éloignées pour passer la barrière. Un audit général de l’université a questionné la pertinence d’une telle recherche sur le transport de micro-onde à la Réunion. Grâce à des courriers d’appui de laboratoires partenaires au Japon et aux US attestant de l’excellence de la recherche menée, le laboratoire a pu se maintenir.
  • “leapfrogging” : faire en 2 ans, ce qui en prend 20. Le Japon est le plus grand supermarché électronique du monde. Le laboratoire a pu accélérer ses recherches grâce à un sourcing direct au japon plutôt que de passer par le sourcing universitaire
Difficulté de passage à l’étape entrepreneuriale et industrielle
La recherche a initialement été appuyée par le directeur régional EDF et soutenue par un vice-président. Sur un tel projet, il a été difficile de maintenir cet intérêt dans le temps.
Par ailleurs, le projet pâtit de la faiblesse de l’écosystème et des entrepreneurs susceptibles de transformer les résultats.
Les structures de type SATT, sociétés de droit privées en charge de la valorisation, maturation de la recherche, construction de partenariats, de consortium ne suffisent pas pour valoriser ce type de travaux.
Pitch n°2
>> Tru DO KHAC - "Consulting by Design" en innovation numérique et management de système d'information
Consultant en systèmes d'information proposant une démarche innovante qui mobilise l'intelligence collective émotionnelle des collaborateurs de l'entreprise avec des MOOC, des jeux de société, et des MOOC Sketch une pédagogie hybride de MOOC et de Serious Game.


L'innovation : le "Personal MOOC"
Le Personal MOOC est un outil individuel et gratuit d'édition et publication de MOOC, élu Trophée innovation numérique par une association de responsables informatiques (association CRIP).


Trouver la niche régionale propice au lancement du "Personal MOOC"
Le Personal MOOC est né du projet social "Donner le sens et le goût des maths au collège", qui ambitionne de donner à chaque enseignant l'accès à un outil personnel d'auto-édition entièrement gratuit à la fois pour les enseignants, les familles et l'Etat.
L'objectif a été techniquement atteint en utilisant un service Cloud grand public gratuit et en y adjoignant du code open source.

Face aux offres fremium reposant sur une architecture technique sophistiquée et centralisée d'édition de MOOC et disposant de moyens marketing notables pour capturer l'oreille de l’Education Nationale, le Personal MOOC, qui se démarque par une architecture technique frugale et distribuée, est avancé dans les pays de la francophonie émergents tels que le Maroc.



Pitch n°3
>> Etienne de Rocquigny - Accelerating win-win innovative ventures – Founder at Aremus, Professor
Investisseur en capital dans des start-up clean-tech.
Auteur d’un Livre blanc, synthétisant un travail d’enquête important auprès de nombreux acteurs économiques dont la CGPME (400.000 entreprises).
Ce travail est notamment issu de la rencontre en direct de 50 entreprises en direct, start-up et ETI sur les métiers de l’éco-innovation et de la transition énergétique. 1.000 start-up se créent chaque année dans le domaine de l’éco-innovation et réalisent des partenariats les 100.000 PME actives sur ce thème.
Est-il plus facile de faire affaires en région pour les start-ups ?
Les PME sont des primo-acheteurs plus rapides que les grands comptes. Peut-on en conclure qu’en région ça va plus vite entre les PME et les start-up ?

* Avantages :
  • les entrepreneurs sont contents de faire des deals entre entrepreneur, là où les grands groupes ont des cellules innovation ouverte ou des structures de fusion/acquisition avec des logiques codifiées
  • la décision va vite, mais elle peut aller vite vers le non

* Inconvénients :
  • taux de conversion faible => il faut qu’il y ait beaucoup de deals pour qu’il y ait une probabilité de conclusion positive.
  • les mariages ne se font pas dans les mêmes régions.

2/3 des start-up travaillent avec les PME, deux fois plus que celles qui travaillent avec grand comptes. Cependant, le focus des médias est plus orienté sur les deals signés avec des grands comptes.
Contrairement aux idées reçues, la start-up est utilisée pour vendre sur des nouveaux marché et la PME est le fournisseur de la start-up.

Quelques propositions issues de ce travail d’analyse :
  • Proposition 1 : de même que le CIR est doublé quand une entreprise travaille avec un laboratoire de recherche, il serait souhaitable de le faire aussi pour travail avec une start-up.
  • Proposition 2 : amortissement de l’investissement en direct dans les start-up à 10% du bilan plutôt que 1%

Discussion générale

Le rôle des régions dans la création d’écosystèmes : des modèles foisonnants et encore globalement très coûteux
Le rôle des régions peut être multiple
  • Numa : incubateur qui était financé par la ville de Paris, est en train de lever des fonds privés => Logique de test des régions. Ce test sur quelques années est ensuite pérennisé par la mise en place d’un business model privé
  • Multiplication des Hackathons organisés par les grands groupes en région
  • Métropole French Tech. Le fait de devoir se grouper pour faire des projets communs et obtenir la labellisation a été efficace. Le rôle des régions est alors de connaître les gens pour les faire se parler.
  • Région est un acteur pertinent pour la spécialisation sectorielle.

Nous observons une multiplication des initiatives en région mais aucun fonctionnement stable ne s’impose. C’est le signe que nous en sommes encore au stade du test du modèle d’appui régional.
Par exemple à Bordeaux, il y a plus de 17 pépinières, accélérateurs, etc… Pour Bordeaux Métropole il y a plus de 70 acteurs qui interviennent autour de la notion d’entreprenariat et 170 modes d’intervention.
Cette absence d’organisation globale permet la variété des modèles mais coûte très cher. Organiser est plus efficace, mais il n’y a pas encore de schéma évident à démultiplier.

Une trentaine d’incubateurs 100% publics sont financés par les régions. Les régions injectent beaucoup d’argent mais l’architecte n’est pas là pour organiser la création de valeur.
La multiplicité des dispositifs de financement biaise les projets. La chasse aux subventions est une chasse aux petits gains qui bride les entrepreneurs.

Il manque un architecte de l’inconnu dans les structures publiques (sur la notion d’architecte de l’inconnu, cf. thèse de Marine Agogue)
Bolloré est un bon exemple de l’architecte de l’inconnu.

Dans le monde, le rôle des régions peut aussi être réglementaire : A ce titre, l’histoire de la Silicon valley qui s’est construite en 20 ans est intéressante. La germination très forte du modèle a été permise grâce à une loi de la Californie qui interdit d’empêcher un salarié d’aller dans une autre entreprise. Les collaborateurs d’une entreprise la quittaient fréquemment pour créer leur propre entreprise ou rejoindre des entreprises en création.

---

Rendez-vous en septembre pour notre prochaine table ronde sur le thème :

- « Innovation Intelligence. Commoditization. Digitalization. Acceleration. Major Pressure on Innovation Drivers. »

Pour mémoire les thèmes des précédentes tables rondes étaient:

- Comment les régions peuvent-elles contribuer à la dynamique des start-ups innovantes ?
- MOOC de Polytechnique
- Open-Innovation low-cost pour les PME / ETI
- Regards croisés sur l'Open Innovation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.