vendredi 24 novembre 2017

Ministère des armées : un environnement favorable pour co-innover

Lors de la cérémonie de remise des prix Innovation Défense, la ministre des armées Florence Parly [1] a mentionné dans son allocution [2a] le label Relations fournisseurs et achats responsables [2b] ainsi que le prix Délais de Paiement 2017, qui tous deux distinguent le ministère.

Il est clair qu'une innovation véritablement collaborative entre entreprises passe par la confiance, et, que cette confiance est nourrie au quotidien par les relations client fournisseur [3].

Pour le fournisseur / prestataire du ministère des armées, ces relations sont gouvernées par les dispositifs de la commande publique, dont notamment le Cahier des clauses administratives générales (CCAG).

Notre expérience de contractualisation avec le ministère dans trois contextes contractuels différents, -gré à gré, sous-traitant déclaré avec facturation directe, sous-traitant déclaré avec facturation indirecte, nous amène à avancer que les clauses du CCAG, à la condition d'être bien utilisées, permettent de préserver les capacités d'innovation des PME innovantes le long d'une chaîne de sourcing [4]

Nous remercions ici nos interlocuteur(ice)s du ministère ds armées en charge du sourcing pour leur bienveillance à notre égard.

Enfin, le processus de passation des marchés, réalisé via la place de marché de la commande publique PLACE, offre souvent des opportunités aux PME innovantes [5].

Pour les PME innovantes, le ministère des armées est définitivement un terrain favorable pour leur développement.

Néanmoins, il faut garder à l'esprit que
  • l'innovation doit être identifiée et substantielle ;
  • il revient entièrement à la PME innovante de mobiliser les bonnes compétences pour produire lors des négociations les documents pertinents [6].





[1] Sur gouvernement.fr, Florence Parly, ministre des armées
[2a] Allocution de la ministre des armées Florence Parly. YouTube
[2b] Le label Relations fournisseurs et achats responsables, site du Médiateur des entreprises
[3] Le respect des délais de paiement, source de confiance pour co-innover, site X-Open-Innovation
[4] Retour d'expérience de contractualisation innovante avec le ministère des armées,   site Gouvernance de la propriété intellectuelle en relation d'affaires
[5] Le numérique pour marier grands prestataires et PME innovantes, Tru Dô-Khac, février 2017, La Jaune et La Rouge.
[6] Un premier pas est l'initiation directe du dirigeant de la PME à la pratique du CCAG.
L'étude de cas tirés du terrain et aménagés pour faciliter le transfert d'expérience (cas d'école) ou des échanges directs entre dirigeant(e)s (par exemple dans le cadre d'associations amicales / professionnelles, ou d'alumni de grandes écoles) semble le moyen le plus efficace.
Cette initiation acquise, le dirigeant pourra alors tirer le plus grand bénéfice des prestations délivrées par les professionnel(le)s qualifié(e)s (juristes).


Sur X-Open-Innovation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.